ac-reunion.fr                Ecole de la confiance

picto-accueil

Un lycée général et technologique
pour mieux accompagner les élèves vers la réussite

Une nouvelle organisation des enseignements

La rentrée 2018 a vu se mettre en place des premières évolutions en classe de seconde : test de positionnement pour permettre à chacun de savoir où il en est de ses compétences en français et en mathématiques, accompagnement personnalisé en expression écrite et en mathématiques, accompagnement dédié à l'orientation pour aider les élèves à choisir leur formation et leur projet professionnel). 

À la rentrée 2019, pour les élèves qui passeront en classe de première, l'organisation des lycées généraux et technologiques évoluera, afin de leur permettre d’élaborer leur projet d’études de manière plus progressive. Ils bénéficieront ainsi de plus de choix et plus d’accompagnement pour travailler au lycée.

Découvrez les enseignements de spécialité qui vous sont proposés dès maintenant dans les lycées de votre académie pour la classe de première de la voie générale à la rentrée 2019.

Version au 18/12/2018 - La mise en œuvre de mutualisations entre établissements scolaires pourra compléter cette cartographie.

Carte des spécialités en Première à la rentrée 2019
Cliquer la liste affiche les établissements concernés / Glisser la souris sur Point ou le nom affiche les spécialités proposées par l'établissement.

Spécialités pour la classe de première de la voie générale en lycée à la rentrée 2019


LGT - LPO - Privé
école de la confiance logo
Toutes les spécialités en classe de Première générale dans l'académie
BrassensNordBellepierreLislet GeoffroyLeconte De LisleRontaunayLacazeSt-Fr-XavierLevavasseurL'HorizonAmelinLe VergerBel AirPaul MoreauJean PerrinMahatma GandhiSarda GarrigaMarie CurieNelson MandelaAmiral BouvetPatu de RosemontVincendoLangevinPierre PoivreBois d'OliveSt-CharlesVollardFrançois de MahyBoisjoly PotierRoland GarrosPierre LagourgueJean JolyRoussinRoches MaigresSchoelcherSt-ExupéryStellaTrois BassinsSt-Paul IVMaison BlancheÉvariste de ParnyHôtelier-RenaissanceLouis PayenVue BelleLepervancheJean HingloApprent.MaritimeMoulin Joli© 2018 Académie de La Réunion - Service Communication- DANE - design/dev:phd-ac-reunion
Afficher les bassins
d'éducation et de formation
Bassins d'éducation et de formation

NORD

EST

OUEST

SUD

  • Dans la voie générale : en Première, les séries disparaissent au profit :

- de 16h d’enseignements communs (Français, Histoire-Géographie, Enseignement scientifique, Enseignement moral et civique, langue vivante 1 et Langue vivante 2, Éducation physique et sportive)
- du choix de trois spécialités de 4h. Au lieu d’avoir à choisir entre trois séries (L/ES/S), les lycéens de Première choisiront donc trois spécialités parmi une vaste liste : Arts, Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques ; Humanités, littérature et philosophie ; Langues, littératures et cultures étrangères ; Littérature et langues et cultures de l’Antiquité ; Mathématiques ; Numérique et sciences informatiques ; Physique-chimie ; Sciences de la vie et de la terre ; Sciences économiques et sociales ; Sciences de l’ingénieur ; Biologie-écologie (uniquement en lycée agricole).


Des enseignements optionnels seront possibles en fonction des établissements scolaires : Langue vivante 3 (dont le Créole) ; Arts ; EPS ; Langues et cultures de l’Antiquité.


Dans la voie technologique : des enseignements viennent renforcer la culture commune de lycéens qui continuent à choisir une série afin de se spécialiser : Sciences et technologies du management et de la gestion (STMG) ; Sciences et technologies de la santé et du social (ST2S) ; Sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration (STHR) ; Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D) ; Sciences et technologies de laboratoire (STL) ; Sciences et technologies du design et des arts appliqués (STD2A).

Présentation des enseignements de spécialité

Mathématiques :

L’enseignement de spécialité de mathématiques permet aux élèves de renforcer et d’approfondir l’étude des thèmes suivants : « Algèbre », « Analyse », « Géométrie », « Probabilités et statistique » et « Algorithmique et programmation ». Cet enseignement s’ouvre à l’histoire des mathématiques pour expliquer l’émergence et l’évolution des notions et permet aux élèves d’accéder à l’abstraction et de consolider la maîtrise du calcul algébrique. L’utilisation de logiciels, d’outils de représentation, de simulation et de programmation favorise l’expérimentation et la mise en situation. Les interactions avec d’autres enseignements de spécialité tels que physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, sciences de l’ingénieur, sciences économiques et sociales sont valorisées.

Physique-chimie :

L’enseignement de spécialité de physique-chimie propose aux élèves de découvrir des notions en liens avec les thèmes "Organisation et transformations de la matière", "Mouvement et interactions", "L'énergie : conversions et transferts" et "Ondes et signaux". Les domaines d'application choisis (« Le son et sa perception », « Vision et images », « Synthèse de molécules naturelles », etc.) donnent à l’élève une image concrète, vivante et moderne de la physique et de la chimie. Cet enseignement accorde une place importante à l’expérimentation et redonne toute leur place à la modélisation et à la formulation mathématique des lois physiques.

Science de l’ingénieur :

L’enseignement de spécialité Sciences de l’ingénieur propose aux élèves de découvrir les notions scientifiques et technologiques de la mécanique, de l’électricité, de l’informatique et du numérique. Cet enseignement développe chez l’élève ses capacités d’observation, d’élaboration d’hypothèses, de modélisation, d’analyse critique afin de comprendre et décrire les phénomènes physiques utiles à l’ingénieur. L’enseignement de sciences de l’ingénieur intègre ainsi des contenus aux sciences physiques. Le programme introduit la notion de design qui sollicite la créativité des élèves, notamment au moment de l’élaboration d’un projet. Ce dernier permet aux élèves, sous la forme d’un défi, d’imaginer et de matérialiser une solution à un type de problématique rencontré par un ingénieur.

Sciences de la vie et de la Terre :

L’enseignement de spécialité Sciences de la vie et de la Terre propose aux élèves d’approfondir des notions en liens avec les thèmes suivant : « La Terre, la vie et l’organisation du vivant », « Les enjeux planétaires contemporains » et « Le corps humain et la santé ». Le programme développe chez l’élève des compétences fondamentales telles que l’observation, l’expérimentation, la modélisation, l’analyse, l’argumentation, etc., indispensables à la poursuite d’étude dans l’enseignement supérieur. Cette spécialité propose également à l’élève une meilleure compréhension du fonctionnement de son organisme, une approche réfléchie des enjeux de santé publique et une réflexion éthique et civique sur la société et l’environnement. La spécialité Sciences de la vie et de la terre s’appuie sur des connaissances de physique-chimie, mathématiques et informatique acquises lors des précédentes années et les remobilise dans des contextes où l’élève en découvre d’autres applications.

Numérique et science informatique :

L’enseignement de spécialité Numérique et sciences informatiques propose aux élèves de découvrir des notions en lien, entre autres, avec l’histoire de l’informatique, la représentation et le traitement de données, les interactions homme-machine, les algorithmes, le langage et la programmation. L’élève s’y approprie des notions de programmation en les appliquant à de nombreux projets. La mise en oeuvre du programme multiplie les occasions de mise en activité des élèves, sous diverses formes qui permettent de développer des compétences transversales (autonomie, initiative, créativité, capacité à travailler en groupe, argumentation, etc.).

Sciences économiques et sociales :

L'enseignement de spécialité Sciences économiques et sociales renforce et approfondit la maîtrise par les élèves des concepts, méthodes et problématiques essentiels de la science économique, de la sociologie et de la science politique. Il éclaire les grands enjeux économiques, sociaux et politiques des sociétés contemporaines. En renforçant les approches microéconomiques nécessaires pour comprendre les fondamentaux de l’économie et en proposant une approche pluridisciplinaire qui s’appuie notamment sur les sciences sociales, cet enseignement contribue à l’amélioration de la culture économique et sociologique des lycéens.

Littérature, langues et cultures de l’Antiquité :

La spécialité Littérature, langues et cultures de l’Antiquité propose d’étudier de manière approfondie la langue, la littérature, l’histoire et les civilisations grecque et romaine en les mettant constamment en regard avec notre monde contemporain. Cette spécialité se fonde sur la lecture et la découverte de nombreux textes, en langue ancienne et en traduction, qui servent de supports à l’apprentissage du latin ou du grec. Le thème central « Vivre dans la cité », est décliné à travers l’étude des rapports entre hommes et femmes, des formes de la justice et de la place des dieux. En revisitant ainsi les modes de vie et de pensée des Anciens à la lumière de la modernité, l’élève en perçoit autant la singularité que la proximité. Il enrichit sa réflexion sur les sociétés antiques et contemporaines et acquiert une culture riche et diverse.

Humanités, littérature et philosophie :

La spécialité Humanités, littérature et philosophie propose l’étude de la littérature et de la philosophie de toutes les époques par la lecture et la découverte de nombreux textes afin d’affiner la pensée et de développer la culture de l’élève. Elle s’appuie sur plusieurs grandes questions qui accompagnent l’humanité, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours : comment utiliser les mots, la parole et l’écriture ? Comment se représenter le monde, celui dans lequel on vit et ceux dans lesquels ont vécu et vivent d’autres hommes et femmes ? Cet enseignement développe ainsi la capacité de l’élève à analyser des points de vue, à formuler une réflexion personnelle argumentée et à débattre sur des questions qui relèvent des enjeux majeurs de l’humanité.

Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques :

La spécialité Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques propose des clés de compréhension du monde contemporain par l’étude de différents enjeux politiques, sociaux et économiques majeurs. Chaque thème est l’occasion d’une observation du monde actuel, mais également d’un approfondissement historique et géographique permettant de mesurer les influences et les évolutions d’une question politique. L’analyse, adossée à une réflexion sur les relations internationales, développe le sens critique des élèves, ainsi que leur maîtrise des méthodes et de connaissances approfondies dans différentes disciplines ici conjuguées.

Langues, littératures et cultures étrangères :

L’enseignement de spécialité en langues, littératures et cultures étrangères (classe de première, voie générale) s’adresse à tous les élèves souhaitant consolider leur maîtrise d’une langue vivante étrangère (l’allemand, l’anglais, l’espagnol ou l’italien) et acquérir une culture approfondie et diverse relative à la langue étudiée. En s’appuyant sur des supports variés (oeuvres littéraires, articles de presse, films, documents iconographiques, documents numériques …), les élèves étudient des thématiques telles que « le voyage » ou « les imaginaires », tout en pratiquant l’ensemble des activités langagières (réception, production, interaction).

Arts :

Cinéma-audiovisuel

L’enseignement de spécialité de cinéma-audiovisuel propose aux élèves une formation aux formes les plus larges de la création en images et en sons, à partir d’approches historiques, stylistiques, techniques et sociologiques. Cet enseignement repose également sur la pratique de l’écriture, de la mise en scène, de la captation et du montage, et sur la découverte des techniques, des métiers et des contraintes économiques liées aux objets de grande diffusion (films, séries, vidéos diffusées sur Internet, jeux vidéo, etc.). En classe de première, l’attention se porte particulièrement sur le statut de l’auteur : comment un style et un propos peuvent-ils se développer dans les contraintes multiples du système de production ? Comment le projet d’un réalisateur peut-il émerger d’un processus collectif porté tant par une équipe artistique que par une équipe technique ?

Histoire des arts

L’enseignement de spécialité d’histoire des arts propose aux élèves un panorama des formes de création artistique et s’attache à étudier leur contexte de création, quelles que soient leur époque et leur origine géographique. Cet enseignement a pour objectif de dispenser des clés d’analyse pour l’approche et la compréhension des arts plastiques, de la musique, des arts du spectacle, du cinéma, de l’architecture, etc. Il offre également une initiation aux pratiques culturelles en confrontant les élèves aux oeuvres grâce à des visites de différentes institutions culturelles. En classe de première, l’enseignement est centré sur les modalités de création d’une oeuvre : les techniques, l’artiste, le public et ses attentes ; le contexte politique, économique, social et artistique ; la popularité et la postérité de l’oeuvre au fil du temps.

Théâtre

L’enseignement de spécialité de théâtre propose d’associer une pratique de jeu et une expérience de spectateur approfondie par la découverte de nombreux spectacles et la construction d’une culture théâtrale. Cet enseignement permet l’acquisition du vocabulaire d’analyse essentiel pour comprendre les choix opérés pour la création d’un spectacle et de connaissances historiques par l’étude de plusieurs grandes époques de développement de l’art théâtral, y compris dans des traditions non-occidentales. Au-delà de l’adaptation d’un texte à la scène, l’élève s’interroge sur ce qui constitue et caractérise un spectacle, ainsi que sur la relation entre ce spectacle et ses spectateurs. Il découvre et expérimente, par une pratique de mise en scène, toutes les composantes techniques du théâtre.

Musique

L’enseignement de spécialité de musique (classe de première, voie générale) développe les compétences fondamentales nécessaires à l’expression musicale individuelle et collective. Les élèves acquièrent une culture musicale large et approfondie forgée par l’écoute, l’analyse et l’interprétation d’un grand nombre d’oeuvres. Ils réalisent des projets musicaux et développent ainsi leur réflexion sur les pratiques musicales et sur les fonctions assumées par la musique, hier et aujourd’hui, en France et ailleurs. Ils construisent également des compétences transversales liées, entre autres, à la réalisation de travaux en groupe ou à la présentation de travaux devant un public.

Arts du cirque

L’enseignement de spécialité Arts du cirque articule la pratique approfondie des disciplines de cirque, le développement d’une créativité sensible et la construction d’une culture essentielle pour l’analyse critique des oeuvres circassiennes. Cet enseignement vise la réalisation d’une prestation personnelle, réfléchie et enrichie de références. Guidé par une équipe pédagogique pluridisciplinaire et des partenaires professionnels du cirque, l’élève construit son propre terrain de recherche et d’expérimentation. Par la pratique d’au moins une discipline du répertoire et par l’étude des arts du cirque dans le temps et dans l’espace, l’élève prend conscience de son rapport à l’autre, à l’espace et au monde, et participe à la construction de son projet personnel.

Danse

L’enseignement de spécialité Danse associe l’acquisition d’une culture artistique vivante et ambitieuse, et la pratique artistique qui amène l’élève à conduire un travail chorégraphique personnel. Grâce au partenariat avec les structures culturelles, l’élève rencontre des artistes et leurs oeuvres ; il approfondit ainsi son questionnement sur l’art chorégraphique et apprend à porter un regard éclairé et critique sur la pluralité des pratiques dansées. Il développe enfin des connaissances et des compétences propres au champ chorégraphique, en prenant appui sur d’autres champs disciplinaires et d’autres domaines de la pensée et des arts.

Arts plastiques

L’enseignement de spécialité Arts plastiques associe l’exercice d’une pratique plastique et la construction d’une culture artistique diverse. Fondé sur la création artistique, il met en relation les formes contemporaines avec celles léguées par l’histoire de l’art. Il couvre l’ensemble des domaines où s’inventent et se questionnent les formes : dessin, peinture, sculpture, photographie, architecture, création numérique, nouvelles attitudes des artistes, nouvelles modalités de production des images. Prenant en compte cette pluralité de domaines et d’esthétiques, de langages et de moyens, de processus et de pratiques, il permet à l’élève de découvrir la diversité des oeuvres, des démarches artistiques, de leurs présentations et de leurs réceptions. Il l’inscrit dans une dynamique d’expérimentation et d’exploration, de recherche et d’invention, d’encouragement aux projets individuels et collectifs, de rencontres sensibles avec la création artistique et de réflexion sur l’art.

Vers un nouveau baccalauréat en 2021

À la rentrée 2020, les élèves passeront en terminale, et passeront le nouveau baccalauréat en 2021.

Ce sera un baccalauréat plus juste : auparavant, le baccalauréat se jouait sur une semaine. Désormais il prendra en compte le travail et le progrès des élèves durant les années de première et de terminale :

- les épreuves finales comptent pour 60% de la note.

- trois épreuves de contrôle continu en première et terminale comptent pour 30%. Elles prennent en compte les progrès des élèves et reposent sur un cadre commun avec des sujets nationaux et des copies anonymes. Une harmonisation, garante d'égalité de traitement entre les lycées, sera effectuée par des inspecteurs pédagogiques.

- les bulletins comptent pour 10% afin de valoriser la régularité du travail des lycéens.

Ce sera toujours un baccalauréat national : 90% des épreuves se font donc sur des sujets nationaux avec des copies anonymes.

Un grand oral pour tous les élèves : au cours de leur scolarité, ils vont apprendre à maîtriser cette compétence fondamentale pour leur réussite professionnelle et personnelle, grâce à des programmes revus en conséquence.

L'objectif de la réforme est de permettre à un plus grand nombre d'étudiants de réussir en licence.

Afin de répondre aux préoccupations des lycéens, la réforme du lycée a été conçue après une vaste consultation menée par Pierre Mathiot, suivie par une large consultation avec notamment la participation de 40 000 lycéens.