Comité Régional de la Mobilité européenne et internationale (COREMOB de La Réunion)

Le COREMOB a été mis en place le 14 mars 2022, lors du premier COPIL stratégique. Installée dans une logique de coordination et de visibilité des actions de mobilité portées au départ de La Réunion, cette instance s’appuie sur un plan de développement partagé par tous les acteurs concernés.

HISTORIQUE

Dans le Plan « Priorité Jeunesse » adopté par le Gouvernement le 21 février 2013, le chantier consacré à la mobilité internationale des jeunes est inscrit comme une priorité à installer dans tous les territoires. Puis, la circulaire du 23 février 2015 prévoit la déclinaison de la coordination et la mise en réseau des acteurs de la mobilité.

Suite aux Rencontres de la jeunesse de 2014 à La Réunion, les « mercredis de la mobilité », ainsi que le COREMOB devaient se mettre en place. Mais sur la période 2015-2016, le Fonds d’Expérimentation à la Jeunesse « Mobilité » est privilégié, avec la mise en place d’une plate-forme de la mobilité internationale des jeunes réunionnais : « Sot la mer ».

Les objectifs de « Sot la mer » portent alors sur la structuration de la gouvernance impliquant la représentation de la plate-forme au sein du COREMOB, et le développement de l’information et de l’accompagnement sur la mobilité de jeunes de 13 à 30 ans. Lors du bilan, on comptabilise 5686 jeunes bénéficiaires de « Sot la mer ». Il s’agit principalement de jeunes informés sur la mobilité. Dans le cadre de ce projet, des difficultés sont observées et sonnent la fin de la plate-forme et de la collaboration partenariale déployée (co-financement du résiduel des emplois d’avenir, pas de financement FDVA sur les formations courtes, fin de contrats anticipés pour 2 animateurs, pas de mise en place du COREMOB).

Fin 2019 et 2020, un travail sur la mobilité internationale associe la DRAJES de La Réunion et le FONJEP sur la mise en place d’une plate-forme régionale de la mobilité. La feuille de route du délégué régional du FONJEP porte alors sur le soutien à la solidarité internationale, ERASMUS+ et le partage d’expériences relatives à toutes les formes de mobilité au départ de La Réunion.

Ainsi, entre 2020 et 2021, le Préfet demande une remobilisation de la démarche COREMOB en lien avec les politiques publiques dédiées à la jeunesse. Le 16 décembre 2021, la démarche COREMOB est validée, lors d’une rencontre entre la Préfecture, le Rectorat et la Région.

Le premier COPIL stratégique officie le lancement du COREMOB, le 14 mars 2022.

Le 23 août 2022, la convention tripartite entre les 3 pilotes du COREMOB est signée.

Le 27 octobre 2022, le 1er COPIL plénier du COREMOB se tient dans la salle Lagourgue de l’Hôtel de Région, sous la présidence du Préfet, de la Rectrice et de la Présidente du Conseil régional.

DÉFINITION

1- Finalités du COREMOB

  • Mise en réseau des acteurs de la mobilité européenne et internationale, et des jeunes, intégrant les démarches et dispositifs de continuité territoriale ;
  • Développement de la coordination et de la complémentarité de ces acteurs, afin d’assurer l’accès le plus large de tous les jeunes aux expériences de mobilité, qu’elle soient formelles, non-formelles, individuelles ou collectives.

NB : Le COREMOB n’a pas pour vocation de traiter d’un dispositif spécifique, ni a fortiori d’étudier des dossiers de demande de financement.

2- Rôle du COREMOB

  • Mettre en œuvre un plan de développement permettant d’encourager la mobilisation des dispositifs développés sur le territoire, y compris pour des publics qui n’en bénéficient que très peu jusqu’ici en raison de freins réels ou supposés ;
  • Développer l’articulation et la complémentarité avec les partenaires de la mobilité ;
  • S’assurer que tous les dispositifs bénéficient à tous les jeunes qui le souhaitent ;
  • Organiser la coordination des acteurs de la mobilité afin de permettre à tous les jeunes de bénéficier des mêmes opportunités d’accès aux expériences internationales.

COMPOSITION DU COREMOB

1- Tous les acteurs de la mobilité

En conformité avec la circulaire interministérielle du 23 février 2015, le COREMOB est ouvert à tous les acteurs de la mobilité, dans le cadre tant de l’éducation formelle, que de l’éducation non-formelle et du monde associatif et professionnel.

Il assure la participation de référents pour la mobilité européenne et internationale dans tous les territoires (urbains, ruraux, hauts, littoraux, quartiers relevant de la politique de la ville…).

2- Gouvernance

  • Pilotage exécutif tripartite du COREMOB

Le COREMOB se dote d’un pilotage exécutif (Préfet, Rectrice, Présidente du conseil régional) qui :

- Organise et suit les travaux établis selon les priorités d’un plan de développement ;

- Met à jour la liste des membres ;

- Assure l’organisation logistique des activités et de la communication ;

- Valide la stratégie ;

- Porte la responsabilité du Plan de développement ;

- Mobilise les partenaires ;

- Définie et convoque les COPIL stratégique et plénier ;

- Valide, représente et porte l’ensemble des décisions.

  • Comité de pilotage stratégique

Le COPIL stratégique est présidé par les membres du pilotage exécutif. Il rassemble les chefs de file portant le développement de la mobilité européenne et internationale qui ensemble :

- Valident le plan de développement du COREMOB ;

- Se réunissent à la demande du pilotage exécutif ;

- Participent à la définition de l’ordre du jour du COPIL plénier ;

- Fixent les objectifs communs ;

- Participent à l’évaluation de l’ensemble de la démarche.

Le COPIL stratégique se compose des opérateurs de la mobilité, des représentants associatifs et des services publics concernés.

  • Comité de pilotage plénier

Le COPIL plénier, qui rassemble tous les acteurs de la mobilité, dont les jeunes :

- Se réunit une fois par an, sur la convocation des membres du pilotage exécutif ;

- Propose des actions ;

- Débat ;

- Partage les éléments pertinents en lien avec l’objet du COREMOB, dont les données statistiques et qualitatives ;

- S’engage à participer à des actions/évènements communs sur la mobilité ;

- Propose son analyse sur la mobilité des jeunes et les dispositifs qui les concernent.

Le COPIL plénier se compose de 3 collèges :

  1. Collège des Associations et des bénéficiaires (les jeunes)
  2. Collectivités et organisations territoriales
  3. Administrations et structures publiques

MISSIONS DU COREMOB

1- Coordonner les acteurs

  • Animer et développer les réseaux de la mobilité ;
  • Identifier et cartographier les opérateurs ;
  • Assurer un suivi des données quantitatives de la mobilité au niveau régional ;
  • Favoriser le rapprochement des acteurs et un échange de pratiques sur la mobilité ;
  • Informer sur l’ensemble des financements qui peuvent être mobilisés.

2- Définir une stratégie commune

  • Décliner et adapter les orientations et mesures ;
  • Déterminer des axes de développement pour diversifier les publics sur l’ensemble du territoire régional ;
  • Développer la mobilité entrante et faciliter l’accueil (attractivité) ;
  • Élaborer conjointement un plan de développement de la mobilité sur trois ans, déterminant les actions à valoriser et à mettre en œuvre.

3- Faciliter l’accès aux programmes

  • Développer une offre de formation des professionnels et des bénévoles ;

  • Améliorer la valorisation des acquis de la mobilité auprès des jeunes, des encadrants et des employeurs, avec un travail notamment sur les compétences acquises au travers des expériences de mobilité internationale ;

  • Mobiliser les réseaux susceptibles de permettre un développement vers tous les publics : collectivités locales et comités de jumelage, référents des QPV…

PLAN DE DEVELOPPEMENT 2022-2024

AXE 1 : Recenser, comprendre et partager la dynamique « mobilité » au départ de La Réunion

  • Action 1 - Diagnostic croisé sur la « Mobilité européenne et internationale des jeunes au départ de La Réunion »

Etat des lieux : programmes et dispositifs ; acteurs et opérateurs.

Enquêtes : Jeunes, acteurs, experts…

Solutions envisagées en vue de l’adaptation du PDV

  • Action 2 - Statistiques mobilité Réunion

Mobilisation des acteurs concernés

Faire remonter les chiffres, enquêtes sur la mobilité

AXE 2 : Valoriser l’engagement et la citoyenneté européenne des jeunes (UE et pays tiers, partenaires zone OI…)

  • Action 1 - Année européenne de la jeunesse (2022)

Encourager la labellisation AEJ pour les actions pouvant s’inscrire dans la démarche.

Commémorer le 9 mai : journée de l’Europe sous la thématique AEJ et mobilité européenne des jeunes

  • Action 2 - Engagement et mobilité par les pairs

Valorisation des expériences de jeunes bénéficiant ou ayant bénéficié de programmes de mobilité

Favoriser la co-construction de projets de mobilité avec les jeunes

AXE 3 : Rendre visibles l’ensemble des dispositifs de mobilité pour tous les jeunes

  • Action 1 - Soutenir l’accès à l’information des jeunes sur tous les dispositifs

Soutenir, accompagner l’information de tous les jeunes sur la mobilité

Prioriser l’accès à l’information pour les jeunes les plus éloignés des dispositifs

  • Action 2 - Centraliser toutes les informations sur la mobilité

Développer l’information « mobilité » via les outils existant : exemple > www.jeunes360.re

Mettre à jour les informations sur la mobilité et les partager

GRANDES THÉMATIQUES

En lien avec les politiques publiques, les programmes et dispositifs de mobilité en vigueur.

  • Accès à l’autonomie
  • Citoyenneté et engagement
  • Paix
  • Egalité des chances
  • EDD et transition écologique
  • Numérique
  • Inclusion

Mise à jour : janvier 2023