Mesures de prévention des risques liés au soleil et à la chaleur pendant les activités scolaires

Pendant la saison chaude, l'île de La Réunion est exposées à des températures élevées, un taux d'humidité important et un niveau d'exposition aux UV élevé, dont les équipes pédagogiques doivent en tenir compte.

Temps de lecture 1 minutes

Des conditions climatiques à prendre en compte à l'École

L'île de La Réunion est exposée, pendant la saison chaude, en été austral, (de novembre à avril) à des températures qui peuvent être élevées, particulièrement sur le littoral, ainsi qu'à un taux d'humidité important et à un niveau d'UV élevé.

Aussi, les équipes éducatives, en particulier les enseignants d'EPS, doivent veiller à appliquer des mesures particulières de prévention pour eux-mêmes et pour tous les élèves dès qu'ils ont des activités en extérieur comme les séances d'éducation physique et sportive ou la participation aux activités de l'association sportive, conformément aux recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé. Compte tenu de la recrudescence des cancers cutanés à la Réunion et parce que les coups de soleil dans l'enfance favorisent les cancers de l'adulte, il est indispensable que ces mesures d'éducation à la santé et de prévention soient connues et appliquées.

Ces recommandations ont été rappelées aux écoles et aux établissements scolaires par courrier daté du 26 octobre 2021.

Les recommandations concernant les activités à l'extérieur

Entre 9h et 16h l'irradiation au soleil est maximale à la Réunion et nécessite une prévention adaptée. À ces heures, il est fortement recommandé dans la mesure du possible que les activités pédagogiques en extérieur, se déroulent sous des préaux à l'ombre, ou en gymnase. Les équipes éducatives veilleront à :

  • permettre aux élèves d'avoir une zone d'ombre pour s'abriter, chaque fois que cela est possible,
  • s'assurer que les élèves portent une tenue vestimentaire adaptée, à savoir des vêtements légers à manches longues et couvrant, si possible en lycra pour les activités aquatiques, chapeau ou casquette ainsi que des lunettes solaires de forme enveloppante et de catégorie CE 3 et 4, lorsque l'activité le permet,
  • demander à ce que les élèves s'enduisent d'écran solaire (au moins IP 30) et faire renouveler les applications si besoin.

De plus, lors des chaleurs de l'été austral qui varient entre 29° et 37° avec un taux d'humidité supérieur à 75 %, il convient de rappeler la nécessité d'avoir accès à  un point d'eau afin de faciliter une hydratation fréquente et régulière. En raison de l'épidémie de Covid-19, il est d'autant plus important de proposer aux élèves de disposer de leur propre bouteille d'eau et de ne pas la partager.

Savoir réagir face au risque de coup de chaleur

Lors des séances d'activité physique et sportive avec des températures de ce niveau, le risque sanitaire majeur est le coup de chaleur qui est une urgence vitale.

Les signes d'alerte du coup de chaleur sont

  1. Niveau 1 : fatigue, nausées, sueurs, maux de tête.
  2. Niveau 2 : crampes, spasmes douloureux dans les jambes et l'abdomen, forte transpiration.
  3. Niveau 3 : épuisement, forte transpiration, froideur et pâleur de la peau, pouls faible, évanouissement et vomissement, température corporelle normale.
  4. Niveau 4 : coup de chaleur: température corporelle élevée(> 40,6°), peau sèche et chaude, pouls rapide et fort, confusion, respiration accélérée, maux de tête, nausées-vomissements et perte de conscience possible. C'est une urgence vitale et nécessite l'appel du SAMU «15».

Ce qu'il faut faire, les gestes qui sauvent

  • Amener la victime dans un endroit « frais » et bien aéré.
  • La découvrir ou desserrer les vêtements.
  • Alerter ou faire alerter les secours : le SAMU 15.
  • Immerger si possible la victime dans de l'eau froide pour faire baisser la température corporelle, l'arroser ou lui appliquer sur la plus grande surface corporelle des serviettes mouillées (à renouveler régulièrement).
  • Si la victime est consciente, lui faire boire de l'eau fraîche à petites doses répétées.
  • Si la victime est inconsciente, la mettre en position latérale de sécurité en attendant les secours après mise en route des premières mesures de secours.

Informer et sensibiliser les élèves et leurs parents

Pour obtenir une réelle adhésion des élèves et des parents, ces mesures et recommandations, peuvent être abordées en classe par les enseignants, de l'école maternelle au lycée, d'autant que les liens entre ce sujet et les programmes sont nombreux : ombre et lumière, déplacement apparent du soleil, saisons, décomposition de la lumière, effet de nos comportements sur la santé, développement durable, etc.

Mise à jour : novembre 2021