Examens de santé à l'école

Les bilans infirmiers

 Contenu du bilan infirmier

  • Entretien avec l'élève
  • Examens biométriques : vision, audition, examen staturo-pondéral
  • Examen bucco-dentaire
  • Dépistage de handicaps ou anomalies du squelette
  • Vérification des vaccinations
  • Prise de la tension artérielle
  • Surveillance de l'hygiène générale
  • Retranscription des observations infirmières dans le dossier de santé de l'élève
  • Suivi des avis infirmiers donnés aux familles
  • Orientation de l'élève vers le professionnel adapté, si l'urgence le justifie
  • Signalement au médecin de l'Éducation nationale des enfants ayant besoin d'un suivi personnalisé

Quels élèves ?

Les bilans infirmiers sont pratiqués pour les élèves d'un niveau donné de classe (par exemple: GS, CE2, 6e...), à la demande de l'équipe éducative ou selon l'expertise de l'infirmier(ère).

Le bilan de santé de grande section de maternelle

Au cours de l'année de grande section de maternelle, les enfants bénéficient d'une visite médicale réalisée par le médecin de l'éducation nationale. Les résultats du bilan de santé effectué à 3-4 ans par la PMI est communiqué au service médical en faveur des élèves, qui le joint au dossier médical qui suivra l'élève tout au long de sa scolarité.

 Objectif de la visite médicale

La visite médicale des élèves de 6 ans est destinée à repérer, dépister et prendre en charge les problèmes de santé susceptibles d'entraver la scolarité des enfants. Elle s'attache également à promouvoir un mode de vie favorable à la santé lors de la rencontre des personnels de santé avec les parents.

Quels élèves ?

Le dépistage des facteurs de risque de troubles spécifiques des apprentissages est devenu l'objectif central de cette visite médicale, réalisé en étroite concertation avec l'équipe éducative.

Son contenu

Les enfants de grande section de maternelle bénéficient pour ce faire d'un bilan standard, le BSEDS, développé et étalonné par l'équipe de chercheurs de Cognisciences (université de Grenoble). La BREV complète au besoin ce bilan, qui peut selon le cas révéler des besoins de remédiations en classe ou de bilans et prises en charge extrascolaires, notamment en orthophonie.

L'enseignant de la classe, les membres du RASED (réseau d'aide spécialisé aux enfants en difficulté) et le psychologue scolaire définissent et mettent en œuvre les adaptations pédagogiques et les remédiations appropriées en lien avec le médecin de l'éducation nationale et autres professionnels de santé.

 Documentation

Son suivi

Le suivi des difficultés repérées lors de cette visite médicale mobilise les équipes de santé scolaire et peut occasionner secondairement des examens à la demande des enseignants, des parents, des personnels de santé, afin d'adapter ou d'initier les mesures d'accompagnement scolaire et extra-scolaire.

 

La visite médicale d'orientation de troisième

 

Ce bilan effectué le plus tôt possible dans l'année scolaire, doit permettre d'offrir à l'élève un examen médical et un espace d'écoute et de dialogue notamment autour de ses projets de vie en répondant à ses préoccupations dans le respect de la confidentialité.

  Objectifs

  • Organisation du suivi des élèves pendant l'année de troisième

  • Avis médical dans le cadre de l'orientation vers l'enseignement professionnel

Concertation

Elle est nécessaire entre les membres de l’équipe éducative concernés par l’orientation de l’élève

  • Chef d’établissement
  • Professeur principal
  • Médecin
  • Infirmier(ère) 
  • Conseiller d’orientation psychologue

Démarche suivie

  • Repérage des signes d'appel de mal être
  • Diagnostic des psycho-pathologies
  • Conseil relatif à la scolarité en amont des procédures d'orientation
  • Aide à la construction du projet de vie de l'élève (en tenant compte des éventuelles inaptitudes liées à des problèmes médicaux)

L'aptitude médicale en lycée professionnel

Avec le médecin de prévention, le médecin de l'éducation nationale impulse la prévention des risques professionnels : prévention des accidents du travail, amélioration des conditions de travail et surveillance sanitaire de l'environnement de l'élève.

 

Les examens médicaux à la demande

Les difficultés des élèves, visibles le plus souvent au travers des résultats scolaires et se manifestant volontiers par des difficultés de comportement (retards, absences, certificats d'inaptitude à l'éducation physique et sportive, actes délictueux, consommations de produits psychoactifs), nécessitent un diagnostic rapide que doit assurer le médecin de l'éducation nationale chaque fois qu'un élève lui est signalé.

Accompagnement de l'élève

Le médecin assure le suivi et l'accompagnement de l'élève, l'oriente si nécessaire vers les structures de soins appropriées, et effectue la liaison entre l'école, le service de soins et la famille. Une attention particulière sera portée aux élèves bénéficiant de mesures d'aides spécialisées ou scolarisés, soit dans les établissements ou sections de collège dispensant des enseignements généraux et professionnels adaptés (EREA-SEGPA), soit dans les dispositifs d'intégration (CLIS, ULIS).

Actions personnalisées

Il importe de mettre en place des actions personnalisées, à la demande de l'équipe éducative, des parents ou des élèves eux-mêmes. Il s'agira d'assurer aux enfants en difficulté, quelle qu'en soit la cause ou la nature, une surveillance sanitaire plus étroite dans l'intervalle et en complément des bilans de santé; dans ce cadre, il convient d'examiner les élèves ayant une inaptitude à l'éducation physique et sportive (EPS). Il est essentiel de sensibiliser les enseignants et l'ensemble des personnels éducatifs afin de les rendre aptes à reconnaître les signes d'alarme et les indicateurs de souffrance et de difficulté.

Relais

Le médecin doit veiller à ce que des organismes extérieurs prennent le relais : en favorisant le développement local d'un réseau de partenaires avec les organismes, les institutions spécialisées, les collectivités locales, les autres départements ministériels (santé, justice...), dans le but d'assurer:- la prise en charge effective des problèmes,notamment pour les familles exclues de tout système de soins;- la prise en charge adaptée des problèmes ; la cessation des situations mettant en danger des enfants à l'intérieur ou à l'extérieur de l'établissement à défaut ou en complément d'une prise en charge externe, en mettant en place des solutions au sein de l'établissement en liaison avec l'équipe éducative.

Mise à jour : janvier 2022