ac-reunion.fr                Ecole de la confiance

picto-accueil

Tous anglophones au CM2 !

C'est un dispositif de renforcement de l'anglais pour les élèves de CM2, cofinancé par l'Europe et la Région et totalement innovant à l'échelle d'une académie, que le recteur Thierry Terret, le préfet Dominique Sorain, le président de la Région Réunion, Didier Robert et le maire de la commune, Stéphane Fouassin ont lancé jeudi 12 février 2015 à l'école de Mare à Citrons de Salazie.

Tous anglophones au CM2 !
Tous anglophones au CM2 !
Tous anglophones au CM2 !

 

Lancé au mois de février 2015, le renforcement de l’apprentissage de l’anglais au CM2 est une des réponses innovantes de La Réunion au défi de la maîtrise de l’anglais, qui constitue aujourd’hui la principale langue de communication internationale, par les jeunes Réunionnais.

Portée par la préfecture, la Région Réunion et l’académie, cette action s’appuie sur un renforcement des activités langagières orales en anglais pour les élèves de cycle 3 (CM2 ou CM1/CM2), à raison de 2 heures par semaine.

Ce "plan anglais au CM2" est une première à l’échelle d’une académie. Il bénéficie dans un premier temps à 4 425 élèves scolarisés dans 180 classes de CM1/CM2 ou CM2 de 92 écoles de l’île. Il sera étendu progressivement sur la durée du programme européen, pour concerner à terme l’ensemble des élèves scolarisés en CM2 (soit environ 13 400 élèves).

Le point fort du dispositif, qui en fait également son atout, est que cette pratique orale de la langue est menée par des assistants de langue, qui interviennent dans la classe en complémentarité avec l’enseignant lors des séances d’anglais.

À Mare à Citrons, c'est Max Woodman, un étudiant britannique venu tout droit d'Oxford, qui co-anime avec l'enseignante de la classe de CM1/CM2, les séances d'anglais, ainsi que dans les autres classes de CM2 de 4 écoles du cirque. Il fait partie des 30 assistants de langue recrutés spécialement pour cette action (15 locuteurs natifs de langue anglais et 15 Réunionnais ayant les diplômes et compétences nécessaires).

Le plan débute par une première phase expérimentale, de février à fin juin. Celleci sera évaluée par les inspecteurs pédagogiques (Myrna Dalleau, IA-IPR d’anglais et Martine Coqueret, IEN et chargée du dossier langues vivantes au primaire), sous l’égide d’une inspectrice générale de l’éducation nationale. En fonction de cette évaluation, des améliorations pourront être apportées au dispositif à la rentrée d’août 2015.

Outre les visites de terrain effectuées par les corps d’inspection et les conseillers pédagogiques, un positionnement des élèves à la fin de la phase d’expérimentation sera effectué par rapport au niveau de compétence ciblé en compréhension et expression orales.

Inscrit dans les orientations européennes au titre du volet éducatif, "l’anglais au CM2" bénéficie d'un financement du Fonds Social Européen dont l’État est autorité de gestion, avec une contrepartie nationale apportée par la Région Réunion. Le coût du dispositif s’élève à 630 000 € pour l’année 2015. La contrepartie nationale apportée par la Région Réunion est de 137 499, 24 €, soit 20 % du montant total des frais liés directement aux assistants). La gestion financière du dispositif a été confiée au GIP-FCIP.

L’académie assure le pilotage pédagogique de l’opération. Elle met à disposition les ressources humaines nécessaires pour la formation d’adaptation des assistants et leur suivi sur le terrain. Elle assure également les bilans d’étape et d’évaluation pédagogique de l’opération.