picto-accueil

Les TAAF en graphe au lycée Vue Belle

Vendredi 4 avril 2021, la rectrice Chantal Manès-Bonnisseau, le préfet administrateur des Terres australes et antarctiques françaises, Charles Giusti et le représentant de la directrice des affaires culturelles ont inauguré les fresques réalisées dans le cadre d’une résidence d’artiste, par le grapheur Gorg One et des élèves de l’établissement.

La biodiversité des TAAF s'admire sur les murs du lycée
Les dessins des animaux ont été réalisés par les élèves
La tortue imbriquée est l'une des 15 fresques qui ornent désormais les murs du lycée
Certaines espèces vivants dans les TAAF sont menacées
L'albatros d'Amsterdam
l'équipe pédagogique, les élèves, la rectrice et le préfet des TAAF devant la fresque des manchots empereurs de la Terre Adélie
Les élèves ont témoigné du plaisir de travailler avec le grapheur Gorg One

Gorg One, artiste grapheur, exprime son attachement pour la nature dans le choix de ses œuvres. Son projet vise à rendre l'art accessible à des élèves qui ont peu l’occasion de se confronter à une œuvre en construction et à un artiste.

 

L’artiste, les équipes pédagogiques, et les élèves ont retenu la biodiversité comme sujet de création artistique. Leur choix final s’est porté sur celle des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), qui est au cœur des grands enjeux environnementaux de la planète.

 


Saisissant cette opportunité de sensibiliser et faire découvrir aux élèves de nouveaux territoires et de nouvelles espèces, pour certaines en danger, la collectivité des TAAF, qui est depuis plusieurs années un partenaire de l’académie et de la DAC de La Réunion a mobilisé ses services culturel et environnement, ainsi que le professeur relais détaché dans le cadre du partenariat avec l’académie, afin d’accompagner les acteurs du projet, sur les questions scientifiques comme sur la restitution artistique.

 


Au total 110 élèves de 5 classes (de la première année de CAP métier de la mode aux élèves de terminale vente/commerce) ont participé à ce projet et bénéficié d’un accompagnement pédagogique spécifique en amont des créations :

- visite du muséum d’histoire naturelle ;

- étude des fiches d’identification de la faune des TAAF et sélection des espèces ;

- réalisation avec les élèves des croquis, photos… ;

- préparation, sensibilisation des élèves au travail de l’artiste résident Gorg One par des analyses stylistiques de ses productions ;

- découverte de la culture street art et de ses impacts dans nos espaces de vie quotidienne ainsi que le rapport à l’Art et son accès ;

- élargissement de la question artistique dans différentes productions artistiques existantes et passées (Calder, Picasso, designers « front design »…) ;

- sortie scolaire pour observer des fresques animalières de la ville du Port (ville musée) avec l’artiste ;

- sensibilisation aux enjeux de protection des espèces en danger dans les districts et rencontre avec des personnels des TAAF.

 


Après des travaux graphiques, croquis et recherches préparatoires individuels, l’artiste et les élèves ont procédé au choix des meilleurs sujets pour la réalisation de 15 fresques monumentales.

 


Ces œuvres originales devraient bénéficier d’une visibilité supplémentaire grâce à un projet de création par les TAAF d’un bloc-timbre, qui serait dévoilé pour le salon philatélique de Paris de novembre prochain.

 


La résidence en territoire scolaire a pour objectif de soutenir une démarche artistique personnelle et innovante au sein d’un établissement scolaire. Le projet est un échange entre l’artiste, les équipes pédagogiques et les élèves, conçu comme une mise en partage de l’acte de création et du processus de recherche associé. L’académie et la DAC Réunion veillent à ce que les résidences soient équitablement réparties sur l'ensemble de l'académie avec une réelle politique de démocratisation de l'art et d’accès à la culture, en particulier dans les zones éloignées de l’offre culturelle et dans les réseaux prioritaires.