ac-reunion.fr                Ecole de la confiance

picto-accueil

L'académie et les TAAF renforcent leur partenariat pour les 3 prochaines années

Mardi 8 octobre 2019, le recteur Vêlayoudom Marimoutou et la préfète des Terres australes et antartiques françaises, Evelyne Decorps, ont renouvelé l'accord-cadre de partenariat 2019-2021 entre l'académie et les TAAF, en présence d'élèves, d'enseignants et de chefs d'établissement dont les travaux pédagogiques étaient exposés à cette occasion au siège de la collectivité à Saint-Pierre.

Le recteur Vêlayoudom Marimoutou et la préfète des TAAF, Evelyne Decorps ont signé un accord-cadre de partenariat 2019-2021
Le projet Cosmix du lycée Roland Garros participait cette année au concours CGénial
L'ensemble des participants réunis au siège des TAAF à Saint-Pierre pour la signature de l'accord-cadre

Les terres australes et antarctiques françaises constituent pour les élèves, les enseignants, ou les chercheurs, un territoire privilégié pour des projets pédagogiques pluridisciplinaires, pouvant mêler géographie, sciences, littérature ou audiovisuel. L'accord-cadre signé par le recteur et la préfète administratrice supérieure ouvre le champ à de multiples possibilités d'actions partenariales :

  • des actions pédagogiques avec une classe : des thèmes très variés peuvent être abordés selon les niveaux et les disciplines,
  • la création de ressources documentaires et de documents pédagogiques, en étroite collaboration avec le professeur-relais de la délégation académique à l'éducation artistique et culturelle et en lien avec les inspecteurs pédagogiques,
  • la possibilité de bénéficier, dans le cadre d'un projet pédagogique, d'un accès facilité au siège des TAAF et au navire logistique Le Marion Dufresne,
  • des projets d'échanges entre établissements scolaires et les personnels des districts,
  • l'accueil d'expositions, conférencesn colloques, rencontres, etc.
  • la possibilité pour le professeur-relais d'instaurer des classes labellisées TAAF, qui s'engagent à traiter des thèmes transversaux dans chaque discipline et à monter des projets interdisciplinaires liés aux programmes scolaires et en relation avec les missions des TAAF. Ces classes labellisées bénéficieront d'un accès privilégié aux ressources pédagogiques, aux moyens et aux partenaires de la collectivité.

Durant la période du précédent accord-cadre, de 2016 à 2019, de nombreux projets pédagogiques ont menés par des élèves, du primaire au lycée, dans des domaines variés. Plusieurs d'entre eux étaient présentés à l'occasion de cette signature de convention :

  • en 2016-2017 : "Entrer dans la vie d'un manchot royal de la réserve nationale des Terres australes françaises" : cet Enseignement pratique interdisciplinaire propose un ensemble de ressources adaptables sur une durée d'un trimestre à une année scolaire, permettant aux élèves de suivre un manchot venant de se reproduite sur l'archipel Crozet ou les îles Kerguelen.
  • en 2016-2017 : Le documentaire de 20 minutes, "Tromelins, portraits sensibles", mêlant prises de vue de  l'île et des vestiges des naufragés et interviews,  réalisé par des élèves de la section cinéma du lycée Jean Hinglo du Port, à l'occasion du 240e anniversaire du sauvetage des esclaves oubliés de Tromelin par le chevalier de Tromelin.
    Découvrir le documentaire :  www.youtube.com/watch ou www.dailymotion.com/video/x61hc7p
  • en 2018 : Le projet Cosmix de mesure du rayonnement cosmique par des élèves du lycée Roland Garros du Tampon : avec le simulateur d’aurores polaires développé à l’atelier scientifique du lycée, les élèves ont mis en évidence l’influence du champ magnétique terrestre sur la déviation des électrons du vent solaire. Ils ont alors cherché à vérifier expérimentalement l’effet de latitude sur le flux de particules chargées constituant le rayonnement cosmique. Pour obtenir des mesures indépendantes des principaux facteurs d’influence (altitude, relief) influençant ce flux, et fiables sur le plan statistique, le détecteur Cosmix, prêté par Sciences à L’École, a été installé sur le Marion Dufresne lors de sa rotation australe de décembre 2018. Les élèves ont pu ainsi comparer entre 20° et 50° de latitude sud environ, les valeurs du flux de muons produits dans les gerbes cosmiques issues de ce rayonnement et conclure sur l’augmentation effective du flux de rayonnement cosmique avec la latitude.
  • en cours : la réalisation d'un livret de fiches espèces des TAAF par les élèves de la section Arts graphiques du lycée professionnel François de Mahy de Saint-Pierre.

Le nouvel accord-cadre 2019-2020 sera également un support pour développer et faire vivre des projets autour des événements de la collectivité, comme le 65e anniversaire de la collectivité en 2020.

Inscrites en juillet 2019 sur la liste des biens naturels du Patrimoine mondial de l'Unesco, les Terres australes et antarctiques françaises sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Éparses. Ces dernières rassemblent les îles tropicales de l’archipel des Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India dans le canal du Mozambique, et Tromelin au nord de La Réunion. Eloignées des centres d’activités humaines, elles sont restées des sanctuaires de biodiversité. Elles abritent l’une des plus fortes concentrations et diversités d’oiseaux marins au monde (47 espèces d’oiseaux marins dont 8 endémiques au territoire), ainsi que l’une des plus importantes populations de mammifères marins. Les TAAF constituent un territoire sentinelle, laboratoire du vivant et observatoire de la biodiversité et des changements globaux.

 

Les enseignants intéressés par les TAAF sont invités à consulter la page dédiée sur la rubrique de la DAAC.

 Monter un projet avec les TAAF