L'Europe et l'international

picto-accueil

Jules Verne : un an en immersion

Présentation du dispositif Jules Verne

Lancé à la rentrée 2009 par le MENESR, le programme Jules Verne offre la possibilité aux enseignants titulaires de l’enseignement public des premier et second degrés de bénéficier d’une mobilité d’un an à l’étranger et participe à l’internationalisation des académies.
Contrairement à d’autres programmes de mobilité, les académies ont toute latitude pour le décliner sur leur territoire mais en assument le coût sur leurs moyens annuels.
En concertation avec les Secrétaires généraux et les DAREIC, les Recteurs :
- décident de l’implication de leur académie ;
- du nombre de postes offerts ;
- des destinations des mobilités.

Le programme est reconduit chaque année par circulaire nationale. La dernière est parue au BOEN le 14 janvier dernier : circulaire n° 2015-237 du 6-1-2016.

Depuis la rentrée 2014, le programme Jules Verne permet des mobilités à travers deux modalités :
Modalité 1 : mobilités enseignantes dans des établissements scolaires étrangers des premier et second dégré
Modalité 2 : mobilités enseignantes au titre de la coopération et des partenariats internationaux du ministère ou des académies

Déploiement du programme dans l’académie

L’académie est engagée dans ce programme depuis sa création à hauteur de quatre postes par an.
L’offre initiale consistait en un poste dans chacun des pays suivants : Allemagne, Espagne, Afrique du Sud et Australie. Ces trois dernières années, nous avons privilégié une offre plus régionale (Afrique du Sud, Australie et Chine) avec une modulation de durée (6 mois au lieu d’un an) dans deux cas.

Position statutaire et conditions matérielles de mobilité

Les enseignants recrutés sont mis à disposition d’une université ou d’un établissement scolaire étrangers pendant la durée de leur mobilité. Ils continuent de percevoir une rémunération de leur académie d’origine à l’exception de l’indexation et de la majoration liées à la résidence à La Réunion.
L’académie prend en charge les frais de transport internationaux aller-retour en début et fin de contrat pour l’agent mis à disposition uniquement. Les frais complémentaires (visas, visites médicales, installation,…) restent à la charge de l’enseignant mis à disposition.

N.B. Des dispositions particulières sont prévues pour les postes en Chine et sont précisées dans la circulaire n°2015-237 du 6-1-2016.