picto-accueil

Jeunesse, engagement et sports

 

À compter du 1er janvier 2021, les missions liées aux politiques de jeunesse, d’éducation populaire, de vie associative, de sport et d’engagement sont rattachées au ministère de l'Éducation nationale de la Jeunesse et des Sports, et les personnels qui y concourent exercent ces missions dans les services académiques.

 

 

 

Réunir les compétences en matière de vie associative, de jeunesse, citoyenneté et d'engagement

 

.

 

Les objectifs poursuivis par la réforme

 

.

 

Dans son allocution du 25 avril 2019, le Président de la République a rappelé les priorités en matière éducative et de formation. La circulaire du Premier ministre du 12 juin 2019 relative à la mise en œuvre de la réforme de l’organisation territoriale de l’État traduit la volonté d'appliquer ces priorités.

 

Cette réforme territoriale a pour objectif de développer une vision complète de l’enfant, de l’adolescent et du jeune au cours de leurs différents temps de vie ainsi que de promouvoir une société de l’engagement dont le service national universel (SNU) sera, aux côtés du service civique notamment, un vecteur majeur.

 

.

 

Un rapprochement aux niveaux départemental et régional

 

.

 

Le rapprochement entre la Jeunesse et les Sports et l'Éducation nationale vise à réunir l’ensemble des compétences du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse en matière de vie associative, de jeunesse, de citoyenneté et d’engagement ainsi que les savoir-faire présents sur les territoires mais dont les compétences étaient jusqu’ici exercées dans deux réseaux distincts, les services académiques (rectorats et directions des services départementaux de l’éducation nationale) d’une part, et le réseau de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, d’autre part.

 

.

 

Elle permet également de rapprocher aux niveaux départemental et régional les politiques portées par le ministère des sports et celles portées par le ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse. Ce rapprochement s’opère au service d’un véritable continuum éducatif de l’enfant et du jeune, forts de la plus-value éducative et territoriale des services jeunesse et sports. Il s’agit ainsi d’éclairer et de redonner toute leur force et leur cohérence aux expertises présentes, notamment celle de l’ensemble des métiers techniques et pédagogiques, des personnels d’encadrement ainsi que de l’ensemble des agents administratifs au service des concitoyens.

 

 

 

Une réforme mise en oeuvre concrètement en 2021

 

.

 

Au niveau déconcentré, dans les régions et les départements, les agents qui exercent les missions de sport, de jeunesse, d’éducation populaire et de vie associative ainsi que les agents qui soutiennent ces missions intègrent les services académiques au 1er janvier 2021.

 

.

 

Création d'une délégation regionale

.

Une délégation régionale académique à la jeunesse, à l’engagement et au sport (DRAJES) est créée au sein du rectorat de région académiqueLa Réunion.

 

Le délégué régional académique est nommé sur un emploi fonctionnel de directeur de l’administration territoriale de l’Etat (DATE) et il anime les équipes du département.

 

.

 

Rattachement au niveau national

 

.

 

Au niveau central, la direction des sports et la direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative, aujourd’hui soutenues par le secrétariat général des ministères sociaux, sont soutenues à compter du 1er janvier 2021 par le secrétariat général du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (SG MENJS-MESRI).