ac-reunion.fr

picto-accueil

Le tambour des Larmes décroche le prix du Roman Métis Lycéens

Le prix du Roman Métis lycéens a été décerné ce jeudi 15 décembre au livre Le tambour des Larmes, paru chez Elyzad.

L’œuvre littéraire signée Mbarek Ould Beyrouk a été sélectionnée parmi trois autres romans : Le Moabi cinéma du Camerounais Blick Bassy, Petit Piment du Congolais Alain Mabanckou et Vol à vif du Malgache Johary Ravaloson.

Saluée à la quasi-unanimité des membres du jury de cette sixième édition, le roman a séduit les lecteurs par son originalité, son style poétique et par son histoire. « le livre met l’accent sur la condition féminine qui n’est pas la même là-bas dans le pays où naît l’intrigue et ici, dans nos pays occidentaux. C’est un message fort qui fait écho encore dans notre société», déclare Na-La Lop Vip, présidente du jury.


Né à Atar, Mbarek Ould Beyrouk est journaliste et auteur de plusieurs livres dont "Et le ciel à oublié de pleuvoir", récit à quatre voix et "Le Griot de l'émir", publié en 2013. Dans son dernier ouvrage, l’homme de lettre nous plonge dans la vie d’une jeune femme Rayhana.
Nous sommes en Mauritanie. Un chantier s'installe à proximité du campement de la tribu des Oulad Mahmoud.


Rayhana, la nièce du chef, tombe sous le charme d'un ingénieur. Du jour au lendemain, ce dernier disparaît, en même temps que le chantier. Rayhanna découvre qu'elle est enceinte et doit abandonner l'enfant, avant que sa famille décide de la marier de force.

Un récit poignant et actuel.


Présentation de la sixième édition du prix Roman Métis des Lycéens



Organisé en partenariat avec l'académie de la Réunion, la mairie et la DAC-OI, le Prix Roman Métis des Lycéens a été lancé pour la toute première fois en 2011. Depuis, cinq ans, il rassemble des jeunes et des équipes pédagogique de toute l'île mais également ceux de Madagascar autour d'une littérature contemporaine. Son objectif est de promouvoir la lecture et l'écriture auprès des jeunes, tout en véhiculant un message de tolérance, d'humanité, de métissage et d'acceptation de la différence.



Les lauréats :

2011 : Delphine Coulin Samba pour la France, Seuil

2012 : Carole Zalberg, A défaut d'Amérique, Actes Sud

2013 : Cécile Ladjali, Shâb ou la nuit, Actes Sud

2014 : Guillaume Staelens, Itinéraire d'un poète apache, Éditions Viviane Hamy

2015 : Mohamed Mbougar, Terre ceinte, Présence africaine