ac-reunion.fr

picto-accueil

L'académie et la PJJ de La Réunion partenaires pour l'intégration sociale et scolaire des mineurs

Le recteur Vêlayoudom Marimoutou et le directeur territorial de la Protection judiciaire de la jeunesse, Frédéric Suby, ont signé mardi 28 mars 2017 un accord-cadre de partenariat en faveur de l'inclusion, la scolarisation ou la rescolarisation des mineurs pris en charge dans le cadre judiciaire.

Le recteur Vêlayoudom Marimoutou et le directeur territorial de la PJJ, Frédéric Suby, signent l'accord-cadre de partenariat

Les jeunes pris en charge dans le cadre judiciaire par les services de la Protection judiciaire de la Jeunesse (PJJ) sont le plus souvent dans des situations de fragilité sociale, familiale, d'insertion, qui engendrent une possibilité d'exclusion.

Le partenariat établi entre l'académie et la PJJ vise à favoriser les actions permettant à ces jeunes sous protection judiciaire d'accéder à une formation adaptée à leurs besoins. L'objectif est de leur permettre ainsi une meilleure réinsertion pendant ou après leur prise en charge judiciaire.

Les services de l'éducation nationale et de la PJJ mènent un travail conjoint de prise en charge scolaire et éducative plus inclusive, que les jeunes soient ou non scolarisés. Il s'agit également de renforcer les actions de prévention et d'éducation à la citoyenneté dans les écoles et les établissements scolaires.

Les actions conjointes menées par l'académie et la PJJ :

  • Le programme NouvelleS chanceS, destiné aux jeunes à partir de 15 ans : il s'agit de mettre en place des actions spécifiques pour des jeunes sortant ou qui risquent de sortir du système éducatif sans qualification et sont alors menacés d'exclusion professionnelle et sociale. Un travail de recherche de solutions adaptées mobilise, sous la responsabilité des chefs d'établissement, l'ensemble des équipes éducatives et des partenaires. Un accueil transitoire et temporaire au sein d'une Unité éducative d'activité de jour peut être envisagée.
  • Les dispositifs Relais, qui s'adressent à des élèves du second degré entrés dans un processus de rejet de l'institution scolaire ou des apprentissages, en risque de marginalisation sociale ou de déscolarisation. En étroite collaboration avec la PJJ, les classes relais du collège Titan (Le Port), du collège Amiral Bouvet (Saint-Benoît) et du collège du Gol (Saint-Louis) proposent un accueil temporaire adapté, afin de préparer les élèves pris en charge à la poursuite d'un parcours de formation, tout en s'attachant à l'objectif de socialisation et d'éducation à la citoyenneté. 3 éducateurs de la PJJ exercent leurs mission au sein de ces classes relais.
  • Création d'unités d'enseignement au sein des Unités éducatives et d'activités  de jour (UEAJ). Ces unités mettent en oeuvre tout dispositif d'enseignement concourant à la réalisation du projet individuel du jeune. Deux enseignants sont mis à disposition par l'académie pour les UEAJ de Sainte-Clotilde et de Saint-Pierre.
  • Rescolarisation des jeunes sous mandat judiciaire : il s'agit de mettre en place des actions spécifiques et de rechercher des solutions adaptées à la situation de chaque jeune.
  • Collaboration dans le cadre du décrochage scolaire.
  • Actions de prévention en milieu scolaire.