ac-reunion.fr                Ecole de la confiance

picto-accueil

La Kafèt familiale, un espace plurilingue dédié à la parentalité

À l’école Petit-Bazar à Saint André, la parentalité se conjugue en créole réunionnais, shimaoré, tamoul, arable ou encore turc. Dans cet établissement scolaire de 364 élèves placé en réseau d’éducation prioritaire qui recense à ce jour onze langues maternelles, un espace a été conçu tout spécialement pour les parents d’élèves y compris ceux originaires de la zone Océan indien. Il s’agit de la Kafèt familiale. Ce projet mené en partenariat avec le CASNAV et le PE2A a vocation a être élargi sur l'ensemble de l'académie. De passage dans l’académie, Chantal Manes, l’Inspectrice générale de l’Éducation nationale, s’y est rendue le vendredi 26 mai 2018 en compagnie de Jean-François Salles, IA – DAASEN.

La visite a démarré par la présentation d’un petit film consacré à l’ensemble des projets crées par et pour les parents d’élèves membres de la Kafèt familiale.


Cette projection a été l’occasion pour l’inspectrice générale d’échanger avec les membres de l’équipe pédagogique ainsi qu’avec les parents d’élèves qui avaient le déplacement pour l’occasion.


Initié en 2011 par Jean-Pierre Victoire, le directeur de l’école, et désormais inscrit dans le cadre de la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école, ce projet a pour objectif de créer du lien entre parents d’élèves et membres de l’équipe pédagogique.


« L’école se construit aussi grâce à la participation de tous les parents. Dans le cadre de la coéducation : le dialogue avec ceux-ci, notamment les plus éloignés de l’institution scolaire, devrait être dynamisé » a déclaré Jean-Pierre Victoire.

Dans cet espace, on parle parentalité mais pas que.


«  C’est aussi un lieu où l’on peut échanger autour d’autres problématiques comme la lourdeur de certaines démarches administratives pour certains parents. Il arrive bien souvent que l’on puisse trouver des solutions grâce à l’aide d’un autre parent »,explique Abouherie Assoumani, mère d’une élève inscrite en classe de CP à l’école Petit-Bazar.


Intégrée à l’école, la Kafèt familiale vise à promouvoir :


- un espace d’inclusion pour renforcer la coopération entre l’école et les parents ;

- un espace de ressource pour accompagner son enfant tout le long de sa scolarité ;

- un espace d’accompagnement à la parentalité à travers les échanges thématiques ;

- un espace de coéducation pour accompagner les enseignants dans des actions spécifiques et des projets collectifs

- un espace de communication numérique à développer...


Sept ans après sa mise en place, le projet qui est une vraie réussite pourrait bien être étendu à d’autres communes de l’île.