ac-reunion.fr                Ecole de la confiance

picto-accueil

Hégésippe met le cap...sur Le Cap!

Comme c’est régulièrement le cas depuis 2001, 24 élèves de 3ème en section européenne anglais ont bénéficié d’un échange linguistique avec leurs camarades de Reddam House - qu'ils avaient hébergés en mars 2017 à la Rivière - dans la ville du Cap en Afrique du Sud.  

Du 1er au 15 mars, ilsont suivi leurs correspondants en cours, visité la ville et la région, ses hauts lieux touristiques tel laMontagne de la Table, la pointe du cap de Bonne Espérance, la plage de Boulders et ses pingouins,le Waterfront et son aquarium, et la réserve animalière d’Aquila. Cette fois-ci, le voyage s’estdéroulé dans le contexte particulier d’une sécheresse historique marquée par des restrictions d’eau.Ils se sont plongés dans l’histoire mouvementée du pays en se recueillant à Robben Island où futenfermé entre autres prisonniers politiques Nelson Mandela, en visitant le musée du District Six quiraconte l’histoire de la vie au quotidien sous le régime de l’apartheid.

 

Ils se sont aussi confrontés àla vie de la majorité des sud-africains en visitant le township de Khayelitsha et le musée des gangs.Un séjour 5 étoiles. Mais surtout ils ont le plaisir de retrouver leurs correspondants, qu’ils avaient accueilli en avril 2017, et découvert la vie d’un lycée dans le quartier de Constantia. En effet, grâce à un appariement signé entre l’établissement de Reddam House au Cap et le collège Hégésippe Hoarau à La Rivière St Louis, les deux établissement organisent régulièrement des échanges linguistiques et culturels.Les élèves passent 15 jours en immersion totale dans leurs familles d’accueil. Et en matièred’accueil, les sud -africains se sont mis en quatre pour leur offrir un service 5 étoiles : ce séjour laissera aux élèves un souvenir impérissable, c’est sûr !Les 24 collégiens ont été sélectionné sur un concours ouvert à tous les élèves de 4ème. Durant l’année de 4ème, ils ont travaillé à la préparation pédagogique du séjour en dehors des horaires scolaires suite à la fermeture des sections européenne. Puis, à leur entrée en 3ème, le collège ayant fait le choix d’ouvrir à nouveau ces sections, la préparation du voyage a pu se dérouler dans des conditions optimales.

 

L’histoire ne s’arrête pas là

Parents et enfants ont aussi mouillé leurs chemises pour collecter les fonds nécessaires au bouclage financier du projet en organisant de multiples opérations de financement qui complètent les subventions du Conseil Général. Au final, c’est un groupe très soudé qui est parti… Et qui est revenu bien changé !Cette aventure a vu les élèves timides s’affirmer et prendre confiance en eux. La qualité de leur anglais s’est améliorée (ils auront quand même encore besoin de quelques cours pour devenir bilingues!), les horizons se sont ouverts…. Les élèves sont revenus avec l’envie de repartir à la découverte d’autres cultures, de s’investir, bref avec l’envie d’apprendre ! Donc pour les professeurs organisateurs du projet, c’est mission accomplie. Et si vous ne me croyez pas, allez visiter leur journal de bord sur le site du collège Hégésippe Hoarau (http://college-hhoarau.acreunion.fr/), et vous verrez comme leurs articles s’allongent et deviennent plus personnels au fil des jours.Mais l’histoire ne s’arrête pas là : les élèves devront à présent finaliser leur travaux d’EPI sur leur séjour sous la houlette de leur professeur d’anglais et leur professeur d’histoire géographie qui coenseignent dans le cadre de la section européenne. Quand aux organisateurs, ils préparent déjà le prochain échange qui aura lieu en 2020.