ac-reunion.fr                Ecole de la confiance

picto-accueil

EPICORE : à l’Ecole du Photovoltaïque Isolé COmores REunion

L'heure est au bilan pour le projet EPICORE (à l’Ecole du Photovoltaïque Isolé COmores REunion), mené par des élèves de la SEP du lycée Paul Moreau de Bras-Panon encadrés par leurs professeurs.

EPICORE : à l’Ecole du Photovoltaïque Isolé COmores REunion
EPICORE : à l’Ecole du Photovoltaïque Isolé COmores REunion
EPICORE : à l’Ecole du Photovoltaïque Isolé COmores REunion
EPICORE : à l’Ecole du Photovoltaïque Isolé COmores REunion

12 élèves de la SEP du lycée Paul Moreau viennent de terminer l'installation de la plus grande centrale photovoltaïque isolée des Comores. Un projet où se sont mêlés formation, échanges culturels, solidarité et don de soi.

De l'idée à la réalisation

L'idée a germé en début d'année scolaire 2013 : l'association de la diaspora comorienne IOIDE, ayant eu connaissance des projets réalisés par la SEP du lycée Paul Moreau en matière de développement durable, proposait à l'équipe enseignante composée de Benjamin JALA, Stéphane MARTY et Harvey HAFIZOU de relever un défi de taille : fournir de l'énergie à une école dans le village d'Ouzioini, dans le sud de la Grande Comore.

Une équipe d'élèves, composée de bac pro Assistant d'Architecte, d'Installation et Maintenance des Systèmes Énergétiques et Climatiques et de CAP Installations Sanitaires - sélectionnés sur la base de leur motivation et de leur esprit d'équipe - se sont mis au travail sans relâche pendant des mois : mis au point de la solution technique, dimensionnement, réalisation des plans, fabrication de la structure métallique, les opérations de promotion et de récolte de fonds... le groupe y a consacré les heures de permanence, les mercredis après-midi et même les week-end et les vacances pour parvenir à préparer ce chantier d'exception. Une préparation rigoureuse était indispensable car le moindre oubli ou imperfection peut se révéler rédhibitoire dans une zone où tout manque.

"Ce soir, c'est fruit à pain pour tout le monde"

Sur place, les élèves ont été logés chez l'habitant, ce qui leur a permis de découvrir le quotidien précaire de cette population privée d'eau courante et d'électricité. L'esprit d'ouverture et la générosité de chacun a facilité les échanges et l'acceptation de ce "choc de civilisation".

A l'occasion du montage et du raccordement de la centrale - chantier réalisé en 4 jours pour cause de blocage des containers au port de Moroni - les élèves ont pu faire preuve de leur professionnalisme et transmettre leurs connaissances en assurant des formations en photovoltaïque isolé aux élèves du lycée local et aux volontaires du village, qui ont participé au chantier. Malgré les aléas, ils ont su se montrer exemplaires et solidaires.

Un bénéfice pour tous

L'installation de cette unité constitue un progrès pour la population locale puisque les collégiens et les lycéens vont pouvoir bénéficier de cours du soir pour les examens et que l'école servira de lieu de réunion et de formation. L'initiative a été saluée par le ministre de l'Education nationale, en visite sur place. Ce voyage constitue également une expérience unique pour ce groupe qui en garde un souvenir impérissable.