ac-reunion.fr                Ecole de la confiance

picto-accueil

Assises interacadémiques de l'éducation prioritaire

L'ensemble des acteurs de l'éducation prioritaire à La Réunion et à Mayotte se sont réunis le 4 novembre dernier pour les assises interacadémiques de l'éducation prioritaire. Thierry Terret et le vice-recteur de Mayotte François Coux y ont participé, en présence de Ronan Boillot, sous-préfet chargé de mission Cohésion sociale et jeunesse, ainsi que de personnalités politiques.

Assises académiques de l'éducation prioritaire

Dans l'académie de La Réunion, l'éducation prioritaire regoupe 262 écoles et 40 collèges, soit 52 % des élèves. Une demi-journée de concertation, organisée le 3 octobre, avait réuni les personnels enseignants et d'éducation, ainsi que les personnels d'encadrement. Ils avaient ainsi pu discuter et formuler des propositions à partir des six thématiques suivantes :
les pratiques pédagogiques et éducatives
l’accompagnement et la formation des personnels
les modalités du travail en équipe, en réseau, en partenariat
le pilotage et l’évaluation
l’allocation des moyens
la carte de l’éducation prioritaire

Lors des assises, les discours inauguraux ont été suivis de la présentation des synthèses à l'issue des demi-journées de concertation organisée à Mayotte et à La Réunion. Deux tables rondes ont été ensuite réalisées, en présence des députées Monique Orphé et Erika Bareigts, sur les thèmes suivants :
l'éducation prioritaire, une mission pour la réussite de tous les élèves
l'éducation prioritaire, une mission collective et solidaire

 La journée s'est poursuivie par des ateliers. De ces ateliers sont ressorties notamment les propositions suivantes :
une décharge totale pour les directeurs d'école en éducation prioritaire
des écoles et des classes bien entretenues et mieux équipées
une amélioration des capacités orales des élèves du 1er degré, avec une continuité des apprentissages dans le 2nd degré
des établissements à taille humaine, avec un effectif ne dépassant pas 800 élèves
une pérennisation des professionalités émergentes : préfets des études, secrétaires de comités exécutifs, tuteurs pour les enseignants qui travaillent en éducation prioritaire pour la 1ère fois
en formation initiale, développer l'usage des technologies de l'information et de la communication chez les enseignants, mais aussi les notions de bienveillance, d'accueil et de relation avec les familles
la mise en place de postes profilés pour une stabilisation des équipes

 Forts des propositions qui sont remontées du terrain au cours de ces assises locales, les ministres proposeront des orientations pour l’évolution de la politique de l’éducation prioritaire début 2014. Les mesures en découlant seront progressivement testées et mises en œuvre pour la rentrée scolaire 2014 et les rentrées scolaires suivantes.